L’histoire de Flaine

 

D’une légende…

Le premier à découvrir Flaine fut … un Géant. Ce géant entreprit de rejoindre à pied la Méditerranée depuis le Lac Léman. Après de longues heures de marche, il voulut se reposer au creux d’un petit vallon de montagne. Il s’y allongea et s’endormit aussitôt. Après plusieurs heures d’une longue sieste, il se réveilla et décida de baptiser cette jolie combe  » Flainoz « , ce qui, en patois, signifie oreiller. Au fil du temps, Flainoz devint Flaine.

…à une autre.

En 1959, le géophysicien Eric Boissonnas et l’architecte suisse, Gérard Chavez, découvrent l’alpage de Flaine et font le pari d’y créer un exemple d’urbanisme et d’architecture. Dès 1963, Flaine devient un véritable laboratoire. Eric et Sylvie Boissonnas s’entourent de Marcel Breuer, architecte du Bauhaus, mondialement connu pour ses réalisations architecturales (le Palais de l’Unesco à Paris ou le Whitney Museum à New York) mais aussi pour ses créations de mobilier (la chaise Wassily), pour la réalisation de la station. L’architecture, et la conception même de la station, loin d’être un défi à la montagne reflète une véritable volonté d’intégration au milieu et de respect de la nature. Les lignes du plan de masse, le tracé des pistes de ski par le champion Emile Allais, la création de galeries pour l’ensemble des réseaux électriques et d’assainissement…jusqu’à l’utilisation du béton dont la couleur rappelle la couleur des rochers alentours, tout a été motivé par cette volonté de trouver un équilibre entre intégration et fonctionnalité. Flaine est le lieu d’innovations technologiques successives :
– Pour la première fois, une station skis aux pieds avec un centre libéré de toute circulation et des gares de téléphérique et de télécabine de plain-pied sur les pistes,
– un ensemble de galeries techniques pour les lignes électriques, téléphoniques et autres réseaux d’assainissement,
– une centrale de chauffe au gaz non polluante
– une télévision câblée interne à la station dès 1970,
– la première installation de neige de culture en 1973.

Eric et Sylvie Boissonnas veulent faire de leur création un musée à ciel ouvert et amener l’art et la culture au cœur de la station. On trouve donc des œuvres monumentales et des constructions à vocation culturelle au centre de la station :  » Le Boqueteau  » de Dubuffet,  » La Tête de Femme  » de Picasso et  » Les Trois Hexagones  » de Vasarely ; l’Auditorium Eric et Sylvie Boissonnas agrémenté d’une fontaine de Pol Bury. Flaine est le seul endroit au monde où on peut contempler un Picasso, un Vasarely et un Dubuffet en même temps !! Particularité d’une station déjà unique, le Hameau de Flaine, construit au milieu des années 80, est un ensemble de 70 chalets nordiques, situé à 2 kms en amont de la station où règne une ambiance particulièrement paisible. Véritable petit hameau de montagne, le charme et le confort vous enchanteront. On y dénombre un millier de lits sur un total de 9500 pour l’ensemble de la station.

Source: office du tourisme de Flaine